Un bon ménage — Activité physique et cancer

Il n’y a pas grand chose qui est parfaitement indiqué aux gens qui souffrent du cancer ou se relèvent de traitements contre le cancer. Mais croyez-le ou non, l’activité physique est bonne pour vous pendant que vous suivez des traitements contre le cancer ou que vous vous remettez de ces traitements.

Les traitements contre le cancer, notamment les opérations chirurgicales, la radiothérapie et la chimiothérapie, épuisent physiquement et mentalement n’importe qui, et bien entendu les aîné(e)s.

Les malades atteints d’un cancer peuvent également voir leur qualité de vie et leur fonctionnement physique diminués.

Mais le fait d’être plus actif s’avère bénéfique pour les patients durant leurs traitements contre le cancer et après ces traitements. Les recherches indiquent que l’activité physique aide à :

atténuer le risque de récidive d’un cancer;
prolonger la vie de certains survivants du cancer.

L’activité physique durant ou après avoir suivi un traitement est sécuritaire et vous aidera à :

ressentir moins de fatigue et à vous rétablir plus rapidement;
regagner de l’énergie;
avoir une meilleure posture et un meilleur équilibre;
gérer votre poids;
développer et renforcer vos muscles et votre ossature;
vous détendre et alléger votre stress;
améliorer votre santé cardiaque.

Quel exercice compte? Pour certains, cela veut dire fréquenter un centre de conditionnement physique, faire de la natation et soulever des poids, MAIS ce ne sont pas les seules façons d’être actif. Si vous aimez jardiner, marcher, faire du vélo ou danser — ce sont autant d’activités que vous pouvez incorporer à votre vie saine et active. Vous pouvez aussi explorer de nouvelles activités et vous inscrire par exemple à un programme de yoga, de tai chi, de course de bateau-dragon ou de marche. Demandez conseil à votre professionnel de la santé; ce dernier sera en mesure de vous dire si vous êtes prêt à faire de l’exercice, à quelle fréquence et à quelle intensité.

Nos vedettes, Diane et Gordon Roberts, deux survivants du cancer, témoignent de tout ce que l’activité physique a fait pour eux. Vous pouvez rendre l’activité physique divertissante et sécuritaire pour votre nouveau pan de vie. Être actif aide les aîné(e)s, y compris les malades et les survivants du cancer, à mener des vies plus saines. Allez-y dès aujourd’hui. Communiquez avec votre professionnel de la santé pour savoir par où commencer, et reprenez en main votre bien-être physique et mental.

Pour recevoir gratuitement un dépliant sur la façon de faire de l’activité physique un volet divertissant et sécuritaire de votre mode de vie sain, communiquez avec le bureau de la Coalition d'une vie active pour les aîné(e)s (CVAA) par téléphone en composant le 1 800 549-9799 ou par la poste, à C.P. 143, Shelburne, Ontario, L0N 1S0.

Cliquez ici pour imprimer le fichier PDF.

 

Sous les projecteurs

Gordon et Diane Roberts

Gordon :

« J’aime marcher, parce que ça me donne l’occasion de réfléchir et de me détendre. Me maintenir en forme fait que je me sens positif. Peu importe les bobos dont vous pouvez souffrir, et ils peuvent être nombreux quand on avance en âge, vous pouvez apprendre à voir les beaux côtés de la vie simplement en vous adonnant régulièrement à la marche. » Plus de 25 années après avoir eu un cancer, Gordon qui est âgé de 84 ans, fait encore de l’exercice.

 

Gordon

Diane :

« Je fais de l’exercice au centre de bien-être de Waterloo Well-FIT depuis maintenant six ans. J’ai adhéré au centre quand j’ai été diagnostiquée d’un cancer. J’étais très faible. J’avais perdu 26 livres suite à la chirurgie et aux traitements de chimiothérapie que j’avais reçus pendant 6 mois, 5 jours par semaine, ensuite 3 jours par semaine, et de retour à 5 jours par semaine. Je ne croyais pas que je pourrais réellement faire de l’exercice, mais mon époux a été celui qui m’a le plus encouragée. Maintenant Gordon et moi ne pouvons nous imaginer faire autre chose tous les mardis et jeudis matins à 8 h 30. L’exercice a est tellement bénéfique dans ma vie et fait partie de nos vies. » Diane, qui a aujourd’hui 70 ans, fait encore de l’exercice.

 

Dianne